Les lauréats

9. LES ÉTOILES DE 2026, 1 AN APRĒS…

étoilesjuin1

étoilesjuin2

Le 10 juin 2018, la population valaisanne se prononçait contre l’organisation d’une des plus grandes épreuves sportives au monde. Nous avons longtemps réfléchi sur ce manque d’enthousiasme à profiter d’une telle occasion pour mettre en lumière notre savoir-faire, nos paysages et notre capacité à accueillir des personnes venant du monde entier. Les causes sont multiples, les raisons ne sont pas évidentes à digérer…

L’Association les étoiles de 2026 a pour but de mettre en avant des jeunes, de leur permettre de croire en leurs rêves, en leur offrant un coup de pouce. Aussi, si les projets n’aboutissent pas toujours, comme organisation de jeunes entrepreneurs, nous avons décidé de ne pas abandonner notre jeunesse.

Ce soir, quarante jeunes entrepreneurs se sont réunis autour du ministre des sports, le CE Frédéric Favre pour apporter leur soutien à 2 lauréats.

Ils ont reçu un chèque de CHF 2’026.-.

  • Le team Karaté Club Valais – qui était représenté par le coach Olivier Knupfer ainsi que par 2 membres de l’équipe nationale, Jean-Baptiste Dayer et Hermès Ebiner (équipe nationale – 20 ans) -> Ils ont évoqué l’importance de la place des JO dans le sport et plus particulièrement l’arrêt du karaté comme discipline olympique et ses conséquences. Les JO étant un moteur pour l’enthousiasme de la relève et apporte une forte visibilité dans des disciplines où le financement des athlètes reste difficile.
  • Thibault Maret et Robin Terrettaz – 2 jeunes pilotes de 19 ans qui rêvent de vivre leur passion en participant au prochain Rallyes International du Valais (RIV). Ils vont louer une voiture de compétition afin de rivaliser avec l’élite. L’opportunité d’être présent lors d’une compétition internationale qui leur offrira une vitrine et un tremplin pour leur futur. -> Ils ont évoqué la difficulté pour des jeunes de trouver des sponsors qui leurs fassent confiance. L’importance d’avoir des soutiens régionaux, même dans une dimension internationale.

Pour apporter leur soutien divers membres du comité de campagne des JO 2026 ainsi que des personnalités politiques et économiques étaient présentes.

8. Les lauréats d’hiver: Nadia&Dakota lors d’un afterwork punchy

Nov2018-1

Nov2018-2

80 participants se retrouvaient aux abords de la Planta pour écouter un message encourageant de la part du Conseiller d’état Frédéric Favre. Comme sportif d’élite et jeune politicien, il est un ardent défendeur d’une vision d’avenir ambitieuse et dynamique. S’en est suivi d’une conférence ‘punchy’ du boss du festival Sion sous les étoiles. Ce dernier a fait part des craintes qu’un tel projet suscitait à l’origine. Des difficultés rencontrées, des doutes générés mais aussi des encouragements reçus pour finalement aboutir à un succès populaire. Faire venir des artistes dans une région périphérique, réussir à trouver des sponsors, couvrir un budget important causé par les contraintes et le manque d’infrastructures inexistantes, tels ont été les obstacles que Michaël Driebeg a rencontré. Or aujourd’hui il témoigne de son enthousiasme et de la raison d’avoir persévéré et d’y avoir cru. Sion sous les étoiles fait partie des 3 plus grands événements de Suisse romande et le 60% des festivaliers viennent d’en dehors du Valais.

Mais au-delà des 4 jours de concerts, M. Drieberg a aussi insisté sur l’importance de continuellement réfléchir à des projets pour encourager la jeunesse à se surpasser pour atteindre leurs rêves. Car la vie est faite de passion et d’émotions, pas de budgets.

Comme à chaque manifestation de l’Association Les étoiles de 2026, les porte-drapeaux de l’événement sont des jeunes sportifs ou artistes. Cette année, Nadia et Dakota qui forme un duo hypnotisant sur scène, on était récompensé pour leur titre de champion du monde de hip hop (obtenu cet été à Los Angeles) mais aussi pour leur aura dans une discipline encore méconnue du grand public. Ils ont transmis un message vidéo depuis le HIP HOP GAMES CONCEPT de Lille (France). En effet, malgré leur engagement pour cette soirée, le comité d’organisation les a encouragé à y participer… mettre en lumière les jeunes c’est aussi leur permettre de réaliser leurs rêves.

7. Le lauréat de mai: Florian Imwinkelried, 18 ans, 4ème au classement national. Biathlon

Florian Imwinkelried a 18 ans. Il est né à Ulrichen où il habite sur le pistes de ski. S’il a commencé très tôt le ski de fond avec son frère aîné, il a appris à connaître le biathlon en participant aux compétitions du Trophée des enfants. La fascination du tir et de la course l’ont motivé à choisir ce sport. Une discipline qui nécessite de la concentration, de la précision et de l’endurance.

Aujourd’hui, il se forme avec Ski Valais tout en fréquentant l’école pour sportifs au Spiritus Sanctus de Brigue. Il a terminé meilleur espoir valaisan de la saison et se classe 4ème du championnat suisse.

Son but est de le faire parti l’équipe de SwissSki et de participer aux Jeux olympiques, ‘en espérant qu’ils aient lieu en Valais!’

6. Le lauréat d’avril: l’équipe des juniors de curling de Champéry

Adrien, Noa, Baptiste, Robin et Nathan ont entre 16 et 20 ans. Depuis l’enfance, ils sont passionnés de curling, et dès la création de leur équipe, durant la saison 2013/2014, ils n’ont cessé de gravir les échelons de la Swiss league.

En quatre années, ils ont passé des compétitions en league C pour accéder, cette saison 2017/2018 à la league A.

En 2015, ils gagnaient le championnat valaisan et terminaient 1er du classement de la league C.

Cette année, en plus de fêter leur promotion dans l’élite suisse, ils décrochaient à nouveau un titre cantonal.

Ces 5 jeunes talents voient l’avenir avec enthousiasme et ambition ! Ils participent régulièrement à des compétitions à l’étranger, comme en Allemagne en 2016, en Ecosse en 2017 et en Italie en 2018.

L’association les étoiles de 2026 a donc décidé d’organiser son premier événement en dehors du Valais central, en allant dans le Chablais, à Monthey. Comme à son habitude, elle avait pour but de proposer un message fort à la jeunesse, en offrant un soutien financier symbolique de CHF 2’206.

Mais cette équipe locale a aussi et surtout reçu un apport moral important. En effet, pas moins d’une centaine de participants ont exprimé leur admiration et leur fierté lors de cet événement convivial au Café de la Paix.

A Champéry, il y a une tradition sportive pour le curling depuis la création d’un club, il y a 67 ans, en 1951. Mais au-delà de l’histoire, c’est surtout l’envie de dépoussiérer certaine mentalité et une réelle volonté à soutenir la jeunesse à travers un mouvement Junior performant et ambitieux qui a motivé l’association à présenter ces jeunes comme les lauréats du mois d’avril et les futurs héros des jeux de 2026.

5. Accueil de Théo Gmür & Souper de Gala du Fc Sion

Le samedi 10 mars, l’Association les étoiles de 2026 était présente au Souper de Gala du Fc Sion, accompagnée de la vice-championne olympique 2018 de ski slopestyle, la talentueuse Mathilde Gremaud. Malgré ses 18 ans, elle a partagé son expérience olympique et son enthousiasme à pouvoir monter sur la plus haute marche du podium, en présence de sa famille, chez elle en Suisse, lors des JO de 2026.

Le mardi 20 mars, nous avons organisé l’accueil du retour en Suisse de notre héros de février. Théo méritait la présence de sa famille, de ses amis et de ses supporters. Aussi c’est en jet privé qu’il a pu rapidement rejoindre Sion où plus de 200 personnes l’attendaient dans une ambiance euphorique!

4. Le lauréat de mars: Aurélien Gay, 18 ans, Champion Suisse – ski alpinisme

Après quelques années de joueur de football Aurélien a commencé le ski alpinisme à 14 ans en intégrant la structure de Mountain Performance qui est un centre de formation pour les jeunes qui pratiquent le ski alpinisme de compétition et sa collaboration quotidienne avec son entraîneur Pierre-Marie Taramarcaz.

En 2015 il participe a ses premiers championnats d’Europe en catégorie cadet et décroche la médaille de bronze en individuelle et il termine la saison en gagnant la Patrouille des jeunes avec Léo Besson.

En 2016 il intègre les cadres nationaux jeunesse. Durant la saison 2016 -2017, sélectionné aux Championnats du Monde de Piancavallo en Italie, il y décroche 3 médailles d’or et 1 d’argent : or : course individuelle, sprint et relais / argent : vertical race. La même saison, il gagne le classement général de le Dynafit Youth cup suisse et la Pierra Menta avec son copain Léo Besson.

Pour sa première saison dans sa nouvelle catégorie junior, saison 2017-2018, il remporte le titre de Champion Suisse en verticale et vice-champion Suisse en individuelle. De plus, il est actuellement 2eme au classement général de la Coupe du monde dans les deux disciplines. Aujourd’hui s’est disputé la course individuelle des Championnats d’Europe sur l’Etna, il finit 4eme. Demain Vertical race : à suivre 🙂

Son objectif est de pouvoir transposer ses résultats obtenus en cadet et junior dans les années à venir et jusqu’en Elite avec toujours le même plaisir.

Finissant son apprentissage de forestier bûcheron, il compose avec les contraintes de ce métier qu’il aime beaucoup et l’entraînement qui est adapté en fonction de ceci. Environ 5 entraînements par semaine pour un total de  6 à 9h suivant les périodes.

Sa devise : Avant de lâcher, on lâche pas !

Ce serait un rêve pour lui de pouvoir participer aux Jeux Olympiques à Sion en 2026 dans ses disciplines du ski alpinisme.

3. Le lauréat de février: Théo Gmür, 21 ans, 2 victoires en coupe du monde – ski paralympique

tho cheque

Théo, il est arrivé à la compétition par passion plutôt que pour une ambition particulière : ‘Mes toutes premières descentes à ski furent avec mon papa et mon frère sur les pistes de Nendaz, c’est assez tardivement que je me suis mis à la compétition. Etant né dans une station de ski, il était pour moi évident de pratiquer cette activité, mais toujours pour le plaisir sans réellement penser « performance ».  Mais comme mon frère a skié dans le cadre de Ski Valais pendant quelques années, cela m’a donné envie de m’y mettre plus sérieusement. Ainsi à l’âge de 14 ans, j’ai pris part à ma première course lors des Championnats Suisses de ski paralympique à Arosa. S’ensuivent plusieurs participations aux Championnats Suisses, avant de rentrer dans le cercle de l’équipe nationale.

Finalement, depuis 2013, je fais partie du Swiss Paralympic Ski Team tout en suivant des études en Science du Sport, à la Haute école fédérale de sport de Macolin.’

2. La lauréate de janvier: Yoonmie Lehmann, 16 ans, Vice- championne suisse élite 2017 et 2018 – Patinage

‘Il ne m’aurait pas été possible d’atteindre mon niveau de patinage sans l’aide inconditionnelle de mes parents, de la famille, d’amis ou de mécènes. Ces dons, le plus souvent minimes ne sont pas seulement des soutiens financiers nécessaires mais ils sont surtout des encouragements, des sources de motivation qui permettent de poursuivre la route fixée nonobstant les obstacles et quelques sacrifices.

Ils sont aussi une forme de reconnaissance pour les efforts accomplis et…les milliers de chutes aussi douloureuses qu’indispensables qui font le quotidien de mon sport.’

1. La lauréate de décembre: Camille Rast. Championne du monde Junior à Are (SWE) 2017 – Slalom

laureat1

laureat2

‘La passion du ski m’est tombée dessus un peu par hasard, étant donné que je ne suis pas issue d’une famille d’anciens skieurs. Depuis toute petite, j’ai développé un esprit de compétition en suivant mon papa dans ses courses de moto (enduro).

J’ai chaussée des skis pour la première fois alors je n’avais même pas deux ans. Mon bob ne me satisfaisait plus, je voulais skier… A l’âge de 5 ans, je participe à ma première course, avec déjà l’envie de gagner. J’ai toujours aimé les activités sportives, j’ai donc également pratiqué de l’athlétisme, du cirque et de l’équitation, avant de me consacrer entièrement au ski. Mais en été j’occupe volontiers mon temps libre en faisant du vélo de descente.

Aujourd’hui, je suis membre de Swiss Ski et, en parallèle, je suis des études d’économie et droit, à l’Ecole du Sport du Kollegium Spiritus Sanctus à Brig.’

laureat3